ACTE 3 DE LA DECENTRALISATION : UNE NOUVELLE DONNE POUR LES MUSIQUES ACTUELLES

L’acte 3 de la décentralisation marque un changement majeur dans l'organisation administrative de la France.
Le projet de loi clarifiant l’organisation territoriale de la République qui en constitue un apport essentiel va impacter durablement les politiques socio-économiques et culturelles.
Suppression de certaines natures de collectivités territoriales, périmètre, montée en puissance des intercommunalités, clause de compétence, interactions entre collectivités et services de l’État, etc. : un big bang aussi anxiogène que potentiellement fécond.
En effet, si la question des moyens s'avère cruciale, comment ne pas y voir une opportunité d'améliorer l'équité culturelle et de dynamiser l'économie en remettant le local au centre des décisions?
Un enjeu clé pour accompagner les pratiques des acteurs à l'échelle où se trouvent nos publics.
A l’occasion de ce Mama, nous invitons à débattre des impacts économiques et culturels de cette réforme. Au-delà des questions légitimes de financement, c'est bien l'organisation même des territoires et l'organisation des solidarités qui sont questionnées. Coopération territoriale, services des collectivités, services de l'État, guichet unique, etc. autant de sujets brûlants que nous proposerons de traiter en présence à la fois d’élus, mais aussi de représentants de notre secteur.


 



Jeudi 16 Octobre
Le Centre Musical FGO-Barbara
11:00 - 12:30

ACTE 3 DE LA DECENTRALISATION : UNE NOUVELLE DONNE POUR LES MUSIQUES ACTUELLES

Réservé aux accrédités MaMA (dans la limite des places disponibles)

FR

SMA

Le Syndicat des Musiques Actuelles (SMA) est une organisation patronale fondée en 2005 à l'initiative de deux fédérations de salles de concerts que sont la Fédurok et la FSJ-Fédération des Scènes de Jazz (fusionnées sous le nom de Fedelima en 2012). Il est aujourd'hui composé de quelques 200 entreprises issues de la filière des musiques actuelles.
Il représente ainsi tant des salles de concerts, des festivals, des producteurs de spectacles, comme des labels, des centres de formation ou encore des radios, ainsi que des fédérations et réseaux, parmi lesquels la Fédurok et la FSJ naturellement, mais encore la Fneijma, CD1D, la Férarock et la FAMDT. Ces entreprises et fédérations ont pour point commun d'œuvrer en faveur de l'intérêt général et de la diversité.